2500 babos à notre pogne. De quoi nourrir des fantasmes de dictateur en espadrilles. Malheureusement avant d’être des humains, nos joueurs sont des jongli-jonglos. N’est pas Pol Pot qui veut, et notre fantasme de contrôle absolu sur une horde de pieds-nus a été brisé par une pauvre fontaine devenue pédiluve providentiel. On rêve pas des mêmes trucs…

 

les jeux du cirque. Août 2013, 2 heures,Toulouse, France. boijeot.renauld.turon.

 

Rising an army and taking advantage of a city is the fantasy of any upcoming dictator. We were in that position. We just missed our topic…the army was a crowd of jugglist hippies and their supreme goal was not taking over the town, but having a bath in a public fountain. Bad taste.