Un samedi soir à Thionville, la pluie, les schlags, des papy sous coke, et nos vingts premiers invités qui payent pour passer la nuit sous une bâche… hôtel de luxe en début de soirée, camp de réfugiés kosovars au matin. Un genre de cendrillon collectif, sur une place publique. Une fois de plus pour ces travailleurs frontaliers, le mirage du luxe.

 

hôtel de ville, rue. Mai 2013, 24 heures, Thionville, France. boijeot.renauld.turon.

 

Would you pay for having a full service hotel night in the middle of the street ? Having gastronomic food while some bum asks you for the end of your cigaret, hearing sound of the walkers while you are falling in sleep. That’s what they’ve done, and they had full  program : diner, rain, cops, papas on coke, sunday morning brunch while inhabitants were going to the market…Hotel on a city square !